P.O.D. : ET DIEU CREA P.O.D.

Partagez !

Note de la rédaction :
5/5

 

P.O.D. 2024

P.O.D. 2024

L’INNOCENCE ELLE-MEME A PARFOIS BESOIN D’UN MASQUE. THOMAS FULLER.

L’APOGEE DE L’INNOCENCE ET DES SOMBRES VERITES CACHEES

Les ondes radios grésillent, les images télévisuelles se brouillent, puis leurs retransmissions rendent l’âme un court instant sur l’entièreté du globe bleu. Silence et neige visuelle se font très rapidement interrompre par une sirène effrayante qui retentit, laissant entendre et apparaître la voix d’un ange attrayant (« Drop »), ouvrants ses bras de nerfs et d’amour en déclarant ceci :  frères et sœurs, vous qui êtes chargés, venez à moi, plongez votre désarroi dans le cœur solide et poignant du monde de VERITAS…

Dès lors, comme le divin, d’une seule voix et d’un seul son, se lève la représentation de l’apogée de l’innocence et des sombres vérités cachées de chacun et du sol terrestre qui nous porte. Elle se dessine partout sans exception, sans opposition et prend sa forme définitive sous les traits d’un génie au fameux velours éclectique Neo Metal Chrétien , au nom sanctifié de P.O.D.

P.O.D.
P.O.D.

« VOLER L’INNOCENCE D’UN ENFANT EN L’EXTIRPANT DE SON MONDE IMAGINAIRE, C’EST VIOLER SON INTIME CONSCIENCE EN LE DEPECANT DE SON CORPS. » WEMBO JAH OLELA.

Devant les regards plein d’introspections, et touchés par la grâce des turbulences sonores addictives de VERITAS, l’entité y construit l’histoire sensationnelle d’un monde au muscle cardiaque assailli en permanence de noires révélations, prenant la jeune main aux profonds sentiments innocents, dans le cheminement artistique d’une onzième émeraude peu commune et extrêmement déchirante.

P.O.D vit VERITAS dans un nuage de beauté très metal (“Drop”), fissuré de toute part de crevasses émotionnelles indescriptibles (« Dead Right ») , où la voix féminine se fait parfois maîtresse envoûtante, à la sensualité désarmante (les splendeurs « Afraid To Die (feat. Tatiana Shmayluk) et ses chœurs opulents, « Breaking » au riffîng aérien et ses complaintes féminines langoureuses de fin).

« L’INNOCENCE PREND TOUJOURS L’ACCENT VIOLENT DE LA CANDEUR. » REGIS TREMBLAY.

Un Metal surpuissant (“I Got That”, “Drop”, « Dead Right », « Lay Me Down ») inattaquable, toujours toujours toujours tubesque (les géniaux « Lies We Tell Ourselves »,”Feeling Strange »). Oeuvrant dans l’originalité permanente d’un mariage amoureux avec le hip-hop (« I Won’t Bow Down », « We Are One»), révolutionnaire avec le punk ( la gente féminine s’invite à nouveau sur « This My Life » et « Lies We Tell Ourselves », le riff relevé de « Lies We Tell Ourselves » ) et retrouvé avec de lourdes revendications musicales (« Drop »). Où la fantastique chapelle sonore drapée (quelle production) fait place à un Metal directif et dominant, percutant ses plus fidèles relents Rap avec osmose, délices partagés, aux racines de jeunesse encore omniprésentes.

Un temps qui semble s’être éteint sur la mère terre, par le seul feu, les larmes d’ondes qui frémissent, vacillent, roulent d’espoirs en désespoirs, égrainage d’un son prisonnier d’une boucle intemporelle suspendue aux lèvres pleines d’ivresse du peuple hypnotisé .

Ainsi VERITAS piège l’idée de l’oubli, la rupture, la peur de la mort. Et fini comme il a commencé (« Feeling Strange »), dans un brouillard maintenant dissipé et un réveil qui ne fait que se rappeler d’une chose, pourtant en pleine tourmente : AMOUR SANS CONDITIONS.

P.O.D. 2024
P.O.D. 2024

Ainsi le voyage n’a pas de fin et la main innocente, cachée, aux longs ongles noirs crochus enclenche la touche repeat à volonté. Fictions et réalités ne font plus qu’un.

Ainsi sont forgés les mythes et les chefs -d’œuvre, n’est-ce pas?

ET DIEU CREA VERITAS

LINE-UP :

SONNY SANDOVAL – chant, paroles (depuis 1992)

SONNY SANDOVAL
SONNY SANDOVAL

TRAA DANIELS – basse, chant

TRAA DANIELS
TRAA DANIELS

MARCOS CURIEL – guitare, chant

MARCOS CURIEL
MARCOS CURIEL

MEMBRE LIVE :

WUV BERNADO – batterie, percussions, chant, guitare rythmique (seulement pour les live acoustiques)

NOAH WUV BERNARDO
NOAH WUV BERNARDO

TRACKLIST : (34m55s)

01. Drop (feat. Randy Blythe)
02. I Got That
03. Afraid To Die (feat. Tatiana Shmayluk)
04. Dead Right
05. Breaking
06. Lay Me Down (Roo’s Song)
07. I Won’t Bow Down
08. This Is My Life (feat. Cove Reber)
09. Lies We Tell Ourselves
10. We Are One (Our Struggle)
11. Feeling Strange

DISCOGRAPHIE :

Snuff The Punk (1994)

SNIUFF THE PUNK
SNIUFF THE PUNK

Brown (1996)

BROWN
BROWN

The Fundamental Elements Of Southtown (1999)

The Fundamental Elements Of Southtown
The Fundamental Elements Of Southtown

Satellite (2001)

SATELLITES
SATELLITES

Payable On Death (2003)

PAYABLE ON DEATH
PAYABLE ON DEATH

Testify (2006)

TESTIFY
TESTIFY

When Angels & Serpents Dance (2008)

When Angels & Serpents Dance
When Angels & Serpents Dance

Murdered Love (2012)

MURDERER LOVE
MURDERER LOVE

The Awakening (2015)

THE AWAKENING
THE AWAKENING

Circles (2018)

CIRCLES
CIRCLES

VERITAS (2024)

Magnifique et singulière pochette de ce nouveau disque
Magnifique et singulière pochette de ce nouveau disque

ARTWORK :

L’INNOCENCE A PARFOIS L’APPARENCE DU CRIME. LOUIS VIGEE.
Magnifique et singulière pochette de ce nouveau disque
Magnifique et singulière pochette de ce nouveau disque

SORTIE/LABEL :

Le groupe de néo metal américain P.O.D. a sorti son nouvel album, intitulé VERITAS, le 3 mai 2024 via MASCOT LABEL GROUP.

LIEN FACEBOOK DU GROUPE :

https://www.facebook.com/POD

CHRONIQUE DU SENSATIONNEL NOUVEL ALBUM DE THERAPHOSA INFERNO :

https://loudtv.net/theraphosa-la-voix-celeste-dun-chef-doeuvre-au-coeur-de-lenfer/

PAPABORDG POUR LOUD TV.

Partager cet article

Add a Comment

You must be logged in to post a comment